Bienvenue, sur Droits & Avocats,nous vous aidons à trouver un avocat     Lun - Vend 9.00 - 20.00     Paris

Liquidation de société

Si votre entreprise se retrouve en cessation des paiements, c’est à dire qu’elle est dans l’impossibilité de faire face au passif exigible avec son actif disponible, vous devez impérativement déclarer cette situation au tribunal de commerce dans les 45 jours de sa survenance.

Si le redressement de l’entreprise est manifestement impossible, il faudra envisager l’ouverture d’une procédure de liquidation judiciaire.

Au cours du processus de liquidation des actifs de l’entreprise sont vendus et le produit sert à rembourser autant que possible les créanciers.

Bien que les étapes varient en fonction du type de liquidation, la situation implique généralement la vente de tous les biens et avoirs de l’entreprise, suivie par la dissolution complète et la fermeture de l’entreprise.
En d’autres termes, que la liquidation soit volontaire ou obligatoire, le résultat final sera le même. Les créanciers sont payés autant que possible et la compagnie cesse d’exister.
Si votre entreprise a des problèmes financiers via des procédures de recouvrement, il peut être temps d’accepter que la liquidation est la seule solution.  Retarder le processus ne fera qu’augmenter les dettes de l’entreprise, vous mettant en tant que directeur à un risque encore plus élevé et d’être tenu personnellement responsable.
Si vous êtes confrontés à une procédure de liquidation judiciaire, ou envisagez une liquidation volontaire, n’hésitez pas à contacter nos avocats spécialisés pour prendre soin du processus et vous évitez les tracas associés à une liquidation obligatoire par les créanciers.

Rappel Immediat